L’épicier du coin

Les épiceries sur l’île n’ont rien en commun avec ce que l’on connaît en Amérique du Nord, ni d’ailleurs avec ce qu’on trouve dans les pays « riches » européens. Pensez plutôt à un dépanneur de cartier dans Villeray, mais remplissez le local de denrées alimentaires de toutes sortes: conserves, pâtes, riz, viande congelée (pour la viande fraîche, il faut aller chez le boucher) produits congelés, sucreries.. bref, un peu, de tout, mais en variétés limitées. Et surtout, pêle-mêle, souvent jusqu’au plafond.

Par exemple, un client cherchait du gel-douche; le proprio de la place a grimpé dans une échelle, en a descendu les trois bouteilles disponibles que le client a humées avant de choisir.

Ces « supermarchés », comme ils les appellent, sont un peu partout, presque à chaque pâté de maison (pâté, le mot est bien choisi). Le hic, c’est les fruits et légumes. L’ile en produit beaucoup et en importe peu, ce qui limite la sélection. C’est bien de manger local, avec les inconvénients qui viennent avec. Dans mon bout d’île, il y a un seul commerce qui vend quelques fruits et légumes frais. On fait avec ce que le marchand a.

Les villages ont aussi souvent leur marché hebdomadaire, ou encore, le camion à légumes.

Il passe deux fois par jour sur ma rue, stationne, klaxonne quelques coups, reste environ 20-30 minutes. Oignons, pommes de terre, tomates… Ça dépanne. Les camions passent dans chaque secteur de l’île, ou presque, faut simplement savoir où et environ à quelle heure.

J’ai fait la tournée des épiciers plus tôt aujourd’hui, et j’ai trouvé du bonheur en petit pot!  La moutarde a une drôle de couleur, mais côté saveur, ça se rapproche. Et – oh merveille après trois années allemandes, j’ai trouvé de la mayonnaise Hellmans! Les allemands appellent mayonnaise un truc dont la saveur (assaisonnement au goût chimique) rappelle plutôt une vinaigrette ranch cheap diluée qu’autre chose. Vive la Hellmans!

2 thoughts on “L’épicier du coin

  1. Angela says:

    You post makes me laugh, reminds me so much of when we first moved here in a way. The new foods, shops etc. But when we moved here, it was from Canada. You already living in Europe probably helps a bit. We lived in St Pauls Bay when we first arrived, loved it in the summer, hated it other wise. So we’d be neighbors with you living in Qawra🙂

    btw- I did receive your email the other day, I apologize I haven’t responded yet.

  2. Mireille says:

    Ça me fait penser au film “le fils de l’épicier”. Je me souviens plus dans quel bled européen ça se passe, mais c’est effectivement un camion épicerie qui fait sa tournée auprès de sa clientèle. Très très rudimentaire.
    Mais pour quelqu’un qui fait le voeux de réfléchir sa consommation… c’est un bon exercice.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: