Faire plus avec moins

Un des défis que je me suis imposé pour la durée de mon séjour est de limiter l’acquisition de biens.

Mon confort domestique a décuplé au cours des dernières années. C’est agréable, confortable, efficace, et surtout, le résultat de l’accumulation de plus d’objets. Un objet qui remplit telle fonction, un autre pour ceci, un autre pour cela. Après tout, un lave-vaisselle, c’est une invention formidable, par exemple. Exemple parmi combien de centaines?

J’ai choisi un appartement très sommairement meublé et équipé. Pas du tout suffisamment pour fonctionner basiquement (notons entre autres l’absence de poubelle ou corbeille, de rallonge électrique, de planche à découper, etc).

Je veux faire bien attention dans le choix des objets que je vais soit importer de ma maison pleine ou acheter ici. Pour que confort en rime pas avec bonheur ni avec succès. Pour redevenir plus créative sur comment faire X sans posséder Y, qui serait l’outil idéal.

Durant les quelques prochains mois, je veux consciemment prendre la bonne habitude de réduire ma consommation, de réduire mes (faux)besoins.

C’est dans la cuisine que  l’absence de tous ces objets qui simplifient la vie des occidentaux se fait le plus cruellement sentir… Vais-je me permettre une râpe à fromage en PLUS d’un ouvre-boîte? Un 2e chaudron aussi peut-être?

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: